L’historique

A l’origine du groupe Olivier Bleu….une famille.

Deux frères médecins, François Albertini, médecin généraliste et Jean-Louis, médecin neurologue.

Dirigeant fondateur de l’EHPAD de SAINTE DEVOTE (Haute Corse) créé en 1995, François Albertini a connu l’ensemble des évolutions réglementaires des maisons de retraite et a permis à son établissement de passer du statut de MAPAD, à celui d’EHPAD et signa la première convention tripartite de Corse.

De son côté, Jean Louis Albertini s’investit à plein dans sa fonction de neurologue, ce qui lui permet d’être aujourd’hui un acteur incontestable et reconnu dans le domaine de la prise en charge de la dépendance chez la personne âgée, engendrée notamment par les maladies neurodégénératives.

Sur leurs parcours professionnels, confrontés au quotidien à des patients en perte d’autonomie, souffrant de trouble de la mémoire, de dépendances diverses, atteints pour certains par des maladies plus lourdes comme la maladie d’Alzheimer et surtout face à cette urgence sociale, parfois même cette solitude, une évidence s’impose à eux comme un défi : la création d’établissements capables d’offrir un lieu de vie agréable et adapté aux personnes âgées dépendantes.

Ces personnes âgées sont le plus souvent exposées aux faibles ressources, et c’est dans cette démarche de soutenir la population que les Docteurs Albertini et le Groupe OLIVIER BLEU proposent dans chacun de leur établissement des places habilitées à l’aide sociale.

Jean-Louis Albertini (fils), les rejoint ,titulaire d’un master II en droit, il devient directeur des deux établissements de Corse du Sud.

LES ETABLISSEMENTS :

  • 1995 : ouverture de SAINTE DEVOTE à Borgo en Haute Corse
  • 2009 : ouverture de NOEL SARROLA à Sarrola Carcopino, à proximité d’Ajaccio
  • 2012 : ouverture de L’OLIVIER BLEU à Ajaccio, puis ouverture de la RESIDENCE AVEC SERVICES au sein du même bâtiment.
  • 2013 : ouverture de LA RESIDENCE AVEC SERVICES à Sarrola Carcopino
  • 2015 : ouverture de LA RESIDENCE AVEC SERVICES à BORGO

 

Les commentaires sont clos.